Poster - La situation foncière des femmes réfugiées et déplacées internes au Cameroun : défis et pistes d’action

Auteur(s)
Samuel NGUIFFO, Judeon YONG
Date de publication
Editeur

CED

Selon le HCR, 52% des personnes réfugiées sont des femmes/filles et 51% des personnes déplacées internes sont des enfants. Tous se retrouvent dans des zones d’accueil, généralement situées en zone rurale, où en vertu de l’hospitalité africaine traditionnelle, ils sont accueillis par des communautés qui ont déjà en place leur propre dispositif traditionnel de gestion des ressources naturelles et d’accès à la terre. La femme dans la population de réfugiés ou de déplacés internes a accès à des droits qui sont extrêmement précaires et cantonnés à des endroits qui ne sont en général convoités par personne dans la communauté. Pour améliorer la sécurité des droits des femmes réfugiées et déplacées internes, quelques pistes d’action sont proposées.