Comment mettre en place des cadres de dialogue avec les communautés riveraines ? Guide à l’intention des entreprises

Auteur(s)
Romuald NGONO, Eric BISIL
Date de publication
Editeur

CED

Dans bien des cas, les entreprises se retrouvent confrontées à des conflits avec les communautés riveraines de leurs investissements, toute chose qui empêche leur développement paisible des projets. L’un des catalyseurs de ces conflits dans la plupart des pays africains et au Cameroun en particulier, est la faible reconnaissance des droits fonciers légitimes des communautés locales et autochtones par des lois foncières vielles de plus de 40 ans. Le manque de considération pour les revendications légitimes des communautés locales et autochtones en vue du respect de leurs droits sur leurs terres et autres ressources dans et aux alentours des sites d’investissements n’a pas seulement des implications sévères pour le bien-être de ces populations, mais peut aussi nuire à l’investissement. dans un contexte de faible reconnaissance des droits fonciers légitimes des communautés qui peut mener à de graves violations des droits humains et de risques graves pour l’investisseur, la promotion des cadres de dialogue reste pour l’instant un moyen de combler les lacunes actuelles afin d’impliquer toutes les personnes concernées par la dépossession de leurs terres.

S’adossant sur les instruments internationaux et les bonnes pratiques en matière de respect de droits humains et de promotion des investissements responsables, le guide a pour objectif d’offrir aux investisseurs une méthodologie centrée sur le respect des droits humains pour engager un dialogue constructif et efficace avec les communautés riveraines de leurs projets. Il explique aux investisseurs la démarche à suivre pour engager un dialogue avec les communautés dans un contexte marqué par une faible reconnaissance des droits fonciers de ces dernières.