Déclaration sur la criminalisation des défenseurs des droits fonciers

Auteur(s)
CED
Date de publication
Editeur

LandCam

Type de publication

Les violations des droits humains à l’encontre des défenseurs de l'environnement au Cameroun prennent de plus en plus d’ampleur. Afin de sensibiliser les décideurs, les médias, le grand public et autres organes concernés par la défense des droits de l’Homme sur la nature et l'étendue des violations des droits des défenseurs de l’environnementaux, et donner à ces derniers un espace public pour faire valoir leurs droits devant le public, des cas de violations ont été exposés lors d’un atelier le 9 décembre 2019, par les défenseurs concernés, provenant de l’Extrême-Nord, l’Adamaoua, le Nord, l’Est, le Centre, le Sud ; et ce en présence des journalistes et représentants des organisations de la société civile (OSC) camerounaise et étrangère. La présente déclaration conjointe des OSC et défenseurs a été élaborée, montrant la nécessité de la lutte contre la criminalisation des défenseurs de l’environnement.

Cette activité a eu lieu dans le cadre de la campagne Land Rights Now, qui vise globalement à mobiliser les citoyens engagés, les médias, les communautés et les organisations du monde entier pour promouvoir et garantir les droits fonciers des peuples autochtones et des communautés locales. La semaine de mobilisation s’est tenue sur le thème « Mobilisation mondiale contre la criminalisation des défenseurs des droits fonciers », du 2 au 9 décembre 2019, à la veille de la journée internationale des Droits de l’Homme.